Réalisateur: James Mather et Stephen Saint Leger

Genre: Action

Casting: Guy Pearce, Maggie Grace, Peter Stormare

Durée: 1h36

Sortie: 18 Avril 2012

Un film qui part certainement d’une bonne attention, il y a peu de chance que ce soit juste une machine à fric mais le résultat est le même: réellement décevant, car sur le papier ça à l’air bon, mais le résultat n’est vraiment, mais alors vraiment pas bon…

L’histoire se déroule en 2079, et débute à Washington. Un homme qui s’appelle Snow (Guy Pearce) est en train de subir un « interrogatoire musclé », qu’il prend plutôt avec humour, puis on apprend qu’il trempe dans une affaire de vol de documents importants.

Pendant ce temps, la fille du président des Etats-Unis, Emily Warnock (Maggie Grace) se dirige vers une prison spatiale appelée « M.S. One »: cette prison recueille 500 prisonniers mis en stase (congelés mais maintenus en vie), et Emily s’y rend pour vérifier que les conditions des détenus restent décentes. Alors qu’elle interroge l’un des prisonniers, il réussit à voler l’arme de l’un des garde du corps: à partir de là, il réussir à libérer tous les prisonniers et donc une mutinerie éclate, et donc la fille du président est prise en otage.

De retour sur Terre, c’est chaud: pour la sauver, il ne faut pas réagir trop fort, c’est alors que le président demande à Snow de s’infiltrer. Celui-ci refuse, mais un de ses amis qui a planqué un objet qui permettrait de le sortir d’affaire est enfermé dans M.S One, il décide donc finalement de s’y rendre et d’accomplir sa mission

Le rendu visuel: je suis personnellement très mitigé. Ce sont des graphismes très bon si c’est un jeux vidéo, mais vu que c’est un film c’est tout simplement médiocre. La course poursuite du début est d’une superbe qualité s’il s’agit d’un jeu ps3 ou Xbox 360, mais ce n’est pas le cas. C’est réellement consternant, il n’y a pas réellement d’effort. Pour vous donnez encore une idée de la qualité des effets spéciaux, ils seraient très bons pour une série télé telle que Stargate ou encore Doctor Who. Mais pour du cinéma, surtout au prix que coûte un ticket aujourd’hui, on est en droit de demander de la qualité et ce n’est pas ce qui nous est offert.

Rien à dire sur la bande-son, elle est quasi inexistante, et même la musique qu’on a pendant le générique est minable: on nous colle une sorte de musique aux tons léger, qui n’a aucun rapport avec le film.

En conclusion, un film à aller voir si vous avez du temps à perdre. Le meilleur se déroule pendant les deux premières minutes. Le jeu des acteurs est étrange, tantôt le méchant est sadique et la minute d’après il est en train de pleurer. On arrive à deviner des bouts de dialogue avant qu’ils n’arrivent, aucune surprise, même la jolie Maggie Grace ne fait que relever le niveau à bout de bras, et elle est aidée par l’humour du héros. Héros qui d’ailleurs est usant, car il s’agit du typique antihéros, ou plutôt héros alors qu’il n’en a pas envie, qu’il n’a pas le choix. L’acteur est un peu charismatique, mais le rôle ne convient pas réellement, il n’a pas assez d’intensité. Si vous avez comme moi une carte illimitée, allez vous occuper si ça vous chante, mais très honnêtement c’est un film qui ne vaut pas le détour, même si la bande-annonce semblait prometteuse.

0 Partages

Related Article

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *